On parle de nous

Revue de presse

Quelles voitures vont dans les centres pour véhicules hors d’usage ?

poste de démontage chez Casimir 2000 - casse automobile à AuxerreLes voitures arrivant en casse ont diverses provenances.

« Ce sont des voitures en fin de vie », explique Romain Ternant, patron de Caréco à Auxerre. Il s’agit d’une part de véhicules accidentés, dits d’assurance, réparables ou non. « Nous les parquons gratuitement, comme tous les centres VHU, jusqu’à la cession. »

Ensuite, si la voiture est réparable, on la vend dans les pays de l’Est. S’il n’est pas réparable, le véhicule va subir « le même traitement, sur la chaîne de démontage, que les deux autres catégories que nous recevons ». Il s’agit des voitures issues « de reprises par les concessionnaires automobiles, et de celles dont les particuliers se débarrassent, par exemple parce qu’elle ne passe plus au contrôle technique, et qu’on leur achète ».

Un démontage par étapes

Caréco, à Auxerre, est équipé d’une chaîne de démontage. « On n’est qu’une douzaine de professionnels en France à être ainsi équipé », souligne Romain Ternant.

Un processus en plusieurs étapes. « On commence par la dépollution : retrait de l’huile et de tous les liquides, qui partent dans des cuves. » Puis intervient le démontage des roues, avant celui des éléments de carrosserie et enfin du groupe motopropulseur. Ce poste, appelé GMP, comprend l’enlèvement du moteur, de la boîte de vitesses, des berceaux, trains roulants et des éléments d’échappement.

Le déshabillage de l’intérieur (garnitures et tableau de bord) constitue l’ultime poste de la chaîne de démontage. 

Yves Allain

Romain TernandQuelles voitures vont dans les centres pour véhicules hors d’usage ?